Le grand jour : VNS 2010

Le jour se lève, sur le ranch de mes rêves !!!!!
Oui, vous connaissez la suite. Inutile donc de poursuivre dans cette voix là. (Le "x" après voi est intentionnel...). Mais le jour "j" a été préparé de longue date. Je ne vous imposerai pas la longue, très longue liste de tout ce qui s'est réellement passé avant le Vendredi 11 Juin au matin ! Sachez seulement, car il me faut le préciser, que notre Président s'est coupé en quatre (pauvre de nous ! car avec "un", nous étions "gâtés", alors vous pensez bien qu'avec "quatre", fini la rigolade !!!! Tous au garde à vous ! Je ne veux voir qu'une tête ! J'en passe et des meilleures ! Mais fermons là la parenthèse et revenons, tout simplement à notre fameux Vendredi 11 au matin).
Réveil de très bonne heure ! Nous avions rendez-vous au garage Ford de Cavaillon pour 10 heures. Alain Mercier, pour ne pas le nommer, s'est sacrifié ! Ou plutôt, il a sacrifié sa voiture, une Renault 19 dernier modèle de 20 ans d'âge. pourquoi ce sacrifice ? Tout bêtement parce qu'il n'arrive pas à se la faire voler......! Alors nous voilà tous les quatre dans ce véhicule qui sent bon l'aventure : Alain 1 (Our President, en Anglais dans le texte), Alain 2 notre chauffeur, François et Jacques). Notre mission ? Tenter d'arriver à l'heure au rendez-vous afin de prendre livraison de trois véhicules Ford gracieusement prêtés par le garage de Cavaillon. (c'est le résultat de démarches d'Alain 1...). Vitesse de croisière, Oserai-je ? N'oserai-je pas ? Et puis tant pis, je me jette à l'eau ! Oui, vous lisez bien ! 80 km/h en vitesse de pointe, et "ave lou mistrau dans le dos". Soyons honnêtes tout de même ! C'est l'allure que notre ami Alain 2 préconise pour économiser du fuel, de l'énervement et surtout pour diminuer la pollution ! (Je serai cependant curieux de connaître l'état du rejet de co2 dans l'air de notre ancêtre la Renault 19 !!!... Bref, sachant qu'il nous faut un certain temps pour arriver à l'heure dans ces conditions (Alain 2 est excellent en mathématiques), le départ a été fixé en conséquence. De ce fait ! Nous nous sommes présentés au garage avec la précision d'une montre suisse (que personne ne portait au poignet, bien évidemment, n'est-ce pas Alain 1 ?). Le responsable nous a reçu avec une amabilité digne de véritables sportifs ( ceinture noire de judo, 2ème dan, et quatre années dans l'équipe de >France...la véritable équipe de France ! Pas celle des "footeux" de cette année à effacer de nos mémoires !). Très sympathique, il nous a  présenté le responsable des véhicules de prêt. Il lui a donné les directives quant aux trois véhicules dont nous avions besoin et puis s'en est retourné à ses occupations. Nous avons donc pris possession d'un fourgon et d'un minibus 9 places. Le troisième ? Un C Max de 7 places. François a pris le volant du C Max. Alain 1 s'est installé à la place du passager. Alain 2 a pris possession du fourgon et Jacques, celui du minibus 9 places. Les papier en règle, nous avons pris le chemin du retour. Alain 2 a laissé sa Renault 19 dans l'enclos du garage. Aucun état d'âme chez ce collectionneur hors norme...Il savait, le "bougre" qu'il retrouverait, hélas, soupire-t-il chaque fois, sa voiture le Lundi matin, date à laquelle nous devions rendre les véhicules. La première phase de la nuit du Ventoux ne fait que commencer. En effet, en convoi, nous passions chez François puis chez Jean-Yves, afin de récupérer du matériel pour le Samedi matin( eau et victuailles variées et non "avariées"). Les bouteilles d'eau ? Pas moins de l'équivalent d'une tonne en bouteilles de 33 cl). Mais quelle eau, mes amis. Une eau de source, la Source des Oliviers, offerte par la société de Châteauneuf de Gadagne. Merci à vous tous qui nous avez ainsi épaulés pour cette grande première.
Toutes mes excuses, mais il se fait tard ! Je vous demande donc l'autorisation de me retirer. Ce que je fais séance tenante. Merci à vous chers lecteurs ! A + comme on dit maintenant !cool smile biggrin biggrin eek eek eek eek cry