Vie du club

CODEP 2011

SAINT DIDIER

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bonjour,

Au nom d’AMISTADOUS CYCLO VENTOUX et en ma qualité de Président, je vous souhaite la bienvenue dans notre village de Saint Didier.

Entre la plaine du Comtat Venaissin et les monts de Vaucluse, notre village remonterait à quelques 6000 ans avant JC, attestée par des traces néolithiques retrouvées entre Saint Didier et les collines alentours du Beaucet et de Venasque.

A l'ombre fraîche des platanes centenaires du cours, je vous invite à goûter aux charmes de notre village de Provence et à l'accueil chaleureux des Saint Didierois.

Commune à vocation agricole (cerises, raisins et truffes), Saint Didier offre un environnement préservé pour des excursions en toutes saisons (à pied, à vélo de route et en VTT...).

Le village a conservé de nombreux témoignages du passé à découvrir : l'église, le château, les fontaines et lavoirs..., mais ses ruelles accueillent aujourd'hui tous les commerces et services de proximité et s'animent tous les lundis matins pour le marché.

A ce jour, notre village est vivant par des associations culturelles, humanitaires, loisirs et également sportives, renforcées depuis janvier 2008 par la création d’AMISTADOUS CYCLO VENTOUX.

AMISTADOUX CYCLO VENTOUX comprend douze membres actifs et organise chaque année deux manifestations

LE RALLYE DES TOTEMS DU DON DU SANG chaque premier samedi d’octobre

LA VENTOUX NIGHT SESSION en juin de chaque année

En marge de la journée mondiale du DON DU SANG et en partenariat avec le magazine L’ACHETEUR CYCLISTE et L’UNION DEPARTEMENTALE FEDEREE DES ASSOCIATIONS POUR LE DON DU SANG BENEVOLE DE VAUCLUSE la montée du Ventoux de nuit par Bédouin était née et baptisée VENTOUX NIGHT SESSION.

Lors de cette première édition en juin 2010, nous avons eu le plaisir d’accueillir le grand champion Erik ZABEL qui nous a fait l’honneur d’être notre parrain. Nous avons reçu deux cents personnes.

Pour la nuit du 11 au 12 juin 2011, nous attendons environ quatre cents participants de différentes nationalités : belges, suisses, allemandes, espagnoles, italiennes, etc… et toujours parrainée par le grand champion Erik ZABEL.

Je vous remercie de votre attention, vous présente mes meilleurs vœux en ce début d’année et vous souhaite une excellente assemblée générale du CODEP 84.

Le grand jour : VNS 2010

Le jour se lève, sur le ranch de mes rêves !!!!!
Oui, vous connaissez la suite. Inutile donc de poursuivre dans cette voix là. (Le "x" après voi est intentionnel...). Mais le jour "j" a été préparé de longue date. Je ne vous imposerai pas la longue, très longue liste de tout ce qui s'est réellement passé avant le Vendredi 11 Juin au matin ! Sachez seulement, car il me faut le préciser, que notre Président s'est coupé en quatre (pauvre de nous ! car avec "un", nous étions "gâtés", alors vous pensez bien qu'avec "quatre", fini la rigolade !!!! Tous au garde à vous ! Je ne veux voir qu'une tête ! J'en passe et des meilleures ! Mais fermons là la parenthèse et revenons, tout simplement à notre fameux Vendredi 11 au matin).
Réveil de très bonne heure ! Nous avions rendez-vous au garage Ford de Cavaillon pour 10 heures. Alain Mercier, pour ne pas le nommer, s'est sacrifié ! Ou plutôt, il a sacrifié sa voiture, une Renault 19 dernier modèle de 20 ans d'âge. pourquoi ce sacrifice ? Tout bêtement parce qu'il n'arrive pas à se la faire voler......! Alors nous voilà tous les quatre dans ce véhicule qui sent bon l'aventure : Alain 1 (Our President, en Anglais dans le texte), Alain 2 notre chauffeur, François et Jacques). Notre mission ? Tenter d'arriver à l'heure au rendez-vous afin de prendre livraison de trois véhicules Ford gracieusement prêtés par le garage de Cavaillon. (c'est le résultat de démarches d'Alain 1...). Vitesse de croisière, Oserai-je ? N'oserai-je pas ? Et puis tant pis, je me jette à l'eau ! Oui, vous lisez bien ! 80 km/h en vitesse de pointe, et "ave lou mistrau dans le dos". Soyons honnêtes tout de même ! C'est l'allure que notre ami Alain 2 préconise pour économiser du fuel, de l'énervement et surtout pour diminuer la pollution ! (Je serai cependant curieux de connaître l'état du rejet de co2 dans l'air de notre ancêtre la Renault 19 !!!... Bref, sachant qu'il nous faut un certain temps pour arriver à l'heure dans ces conditions (Alain 2 est excellent en mathématiques), le départ a été fixé en conséquence. De ce fait ! Nous nous sommes présentés au garage avec la précision d'une montre suisse (que personne ne portait au poignet, bien évidemment, n'est-ce pas Alain 1 ?). Le responsable nous a reçu avec une amabilité digne de véritables sportifs ( ceinture noire de judo, 2ème dan, et quatre années dans l'équipe de >France...la véritable équipe de France ! Pas celle des "footeux" de cette année à effacer de nos mémoires !). Très sympathique, il nous a  présenté le responsable des véhicules de prêt. Il lui a donné les directives quant aux trois véhicules dont nous avions besoin et puis s'en est retourné à ses occupations. Nous avons donc pris possession d'un fourgon et d'un minibus 9 places. Le troisième ? Un C Max de 7 places. François a pris le volant du C Max. Alain 1 s'est installé à la place du passager. Alain 2 a pris possession du fourgon et Jacques, celui du minibus 9 places. Les papier en règle, nous avons pris le chemin du retour. Alain 2 a laissé sa Renault 19 dans l'enclos du garage. Aucun état d'âme chez ce collectionneur hors norme...Il savait, le "bougre" qu'il retrouverait, hélas, soupire-t-il chaque fois, sa voiture le Lundi matin, date à laquelle nous devions rendre les véhicules. La première phase de la nuit du Ventoux ne fait que commencer. En effet, en convoi, nous passions chez François puis chez Jean-Yves, afin de récupérer du matériel pour le Samedi matin( eau et victuailles variées et non "avariées"). Les bouteilles d'eau ? Pas moins de l'équivalent d'une tonne en bouteilles de 33 cl). Mais quelle eau, mes amis. Une eau de source, la Source des Oliviers, offerte par la société de Châteauneuf de Gadagne. Merci à vous tous qui nous avez ainsi épaulés pour cette grande première.
Toutes mes excuses, mais il se fait tard ! Je vous demande donc l'autorisation de me retirer. Ce que je fais séance tenante. Merci à vous chers lecteurs ! A + comme on dit maintenant !cool smile biggrin biggrin eek eek eek eek cry

Montée du Ventoux de nuit

Afin de connaître les impressions d'une montée la nuit, le club n'a rien trouvé de mieux que d'exécuter, en avant première, une montée du Mont Ventoux  dans la nuit de Samedi 29 au Dimanche 30 Mai coolsmilebiggrinbiggrincry. Amistadous a réuni, pour l'occasion, 9 de ses membres et 3 invités dont 1 devrait signé au club. Tous des "empaillés" ces cyclistes, comme le dit si bien notre grand ami Raymond. En plus de ces "pédalants", nous avions deux photographes, (Jean-Jacques, de l'Acheteur cycliste, et Emmanuel, un photographe privé), et 3 motards (Gérard-trompettiste-, Frédéric-clarinettiste-, Alain(3) pour l'occasion-saxophoniste-tous les trois musiciens à l'Orchestre Musique en Venaissin d'Aubignan ). Tout ce petit monde s'est retrouvé à 2h30 du matin sur l'aire de stationnement de la cave coopérative de Bédoin, exactement dans les conditions de la réalisation de la Ventoux Night Session qui se déroulera dans la nuit du 12 au 13 Juin. eekeekeek. Une petite anecdote pour décontracter l'atmosphère : Fabrice, nouveau membre, s'est vu contrôlé par les gendarmes en ronde à 2 heures du matin. Voyant Fabrice en tenue de cycliste, les gendarmes lui ont demandé ce qu'il faisait. "J'attends des amis cyclistes pour pédaler. Nous devons monter le Ventoux." Croyez-le si vous voulez, mais celui qui écrit ces lignes sait qu'il dit vrai, les gendarmes ont attendu l'arrivée d'autres cyclistes pour comprendre le sérieux de l'entreprise. Tout comme notre ami Raymond, mais sans le dire, bien évidemment, (ça, c'est l'expression préférée de notre Président), les gendarmes ont dû penser : "mais quels fous ces cyclistes !" Bref, 3 heures s'affichaient sur l'ensemble de nos montres ! Il est temps de partir ! Les 2 photographes ont réalisé quelques photos des participants, après quoi, enfourchant nos fougueux destriers, nous avons traversé Bédoin dans la joie de ce départ hors du commun. David, Fabrice, Jean-Yves, Richard, François, Raymond, Alain 1, Alain 2, Christophe, Luc, Bernard, et Jacques se sont donc élancés sur les pentes du Ventoux. La fraîcheur et le calme régnaient en maître. Nous retrouvions les sensations de notre montée au Chalet Reynard du Lundi 26 Avril. Pour être complet, il me faut vous dire que Catherine avait accepté de conduire la "voiture balais" qui tirait la remorque toute nouvellement repeinte du club et qui transportait aussi, très important, nos affaires chaudes pour les enfiler à l'arrivée au sommet. Précédés par les motards que nous remercions très vivement pour leur présence, leur esprit, (le véritable esprit motard), et leur aimable disponibilité au service des 2 photographes qu'ils avaient comme passagers, nous quittions les lumières de "la ville" pour nous plonger enfin dans la véritable ascension. Je vous dis à bientôt pour la suite des événements...eh oui ! le monde ne s'est pas fait en un jour !!!....frownfrownfrownmadconfusedcrytonguetonguetonguesmilecoolbiggrin
Et me revoilà ! biggrin biggrin biggrin biggrin
En peloton bien serré, nous avons donc parcouru les premiers kilomètres qui ne sont, entre-nous, que les mises en bouche de cette ascension mythique. L'arrivée au virage de Saint Estève marque le début des hostilités. Dans la nuit calme et paisible, nous entendons les clics et les clacs, les "cree" et les cracs", bref, les changements de vitesse. Les dérailleurs sont sollicités pour la toute dernière fois. En effet, jusqu'au sommet, la chaîne gardera sa place sur le "tout à gauche". Mais attention ! cette remarque n'est valable que pour ceux qui vont monter à allure régulière et raisonnable. Pour les plus "costauds", pas question de monter sans souffrir, ne serait-ce qu'un peu !
Vous avez compris qu'à partir de Saint Estève, le peloton s'est étiré au fil des kilomètres. Le plus remarquable, cependant, c'est qu'aucun de nous n'est resté seul un seul moment. Nous appelons cela la solidarité ou encore le "bon samaritain". Virage après virage, tranquillement, sans se presser, nous arrivons "en vue" du Chalet Reynard. La transpiration ? les mouches ? la pollution des gaz d'échappement ? Rien de tout cela. C'est la raison pour laquelle nous avons savouré cette première partie de l'ascension. Les derniers arrivés ont eu la surprise de voir les copains tourner sur l'aire plate du Chalet, tout en les attendant. Un petit repos bien mérité, et les voilà tous repartis pour les 6 derniers kilomètres de cette ascension nocturne. Le ciel passait du bleu nuit au bleu ciel très clair. Le sommet se cachait sous son bonnet spécial "curieux". Nous savions de toute manière que chaque kilomètre était ponctué du passage d'une combe à la suivante. Donc, au lieu de nous concentrer sur le pédalage, sur l'effort à fournir, nous regardions notre compteur et nous comptions ces sacrées combes ! Et de une, et de deux. Plus que quatre, plus que trois, plus que deux ! Tiens, vous avez remarqué ? Il ne reste plus que deux kilomètres ! Et voilà la stèle de Simson ! Il ne reste plus qu'un kilomètre et des....La ligne droite qui nous conduit au col des tempêtes, virage à gauche et 800 mètres avant l'arrivée au sommet. Le dernier virage, à droite, est pris très large et c'est, vous ne le croirez pas, le sprint final. Et quel sprint ! Les premiers arrivés, déjà bien au chaud dans la voiture, sont là pour encourager et applaudir ceux qui ont peiné mais qui sont arrivés. Quelle n'est pas leur fierté d'être arrivés, entiers, sur la selle, fatigués mais heureux, je peux vous l'assurer. Parmi eux, deux faisaient l'ascension pour la première fois. Bravo à vous, messieurs, et chapeau bas.
Nous enfilons nos vêtement chauds, et les plus vaillants, ou les moins frileux, reprennent leur vélo et entament la descente. Le lever du soleil ? Pas vu, pas pris ! Monsieur s'était caché derrière les nuages ! Tant pis ! Nous nous sommes tout de même régalés et nous avons savouré une ascension magnifique.Pleins d'une joie profonde et la tête pleine de sensations inexprimables, la descente, prudente, fut un régal. De retour à la cave de Bédoin, les langues ont marché bon train. Oui ! Nous étions heureux d'avoir pu réaliser cette montée dans les conditions de la montée de la "Ventoux Night Session" du 12 au 13 Juin. Le jour des inscriptions, nous serons capables de transmettre nos impressions, de raconter ce que nous avons vécu, et, surtout, de transmettre les sensations ressenties.
Pour bien terminer cette première, Marie-Louise, femme de Jacques, a reçu l'ensemble des participants à un petit déjeuner fort sympathique. Quelques gouttes tombées du ciel n'ont en rien fait baisser la frénésie qui nous envahissait tous. les langues allaient bon train, les anecdotes se multipliaient, nous revivions cette montée hors normes. Enfin, comme toutes les bonnes choses, il a fallu nous séparer. Mais quels souvenirs ! Quelle aventure ! Oui, nous étions vraiment et pleinement heureux. Merci, un grand merci à NOTRE MONT VENTOUX !
Messieurs, c'en est fini pour cette transmission. Si vous ne connaissez pas cette sensation, venez la découvrir l'année prochaine. Le club et l'acheteur cycliste seront heureux de vous recevoir et de vous accueillir.
Bonne lecture et à bientôt sur notre site ou sur le site de la Ventoux Night Session.
Votre dévoué Piou Piou.

A défaut de grandes sorties

La météo n'est vraiment pas sympathique avec nous. Alors, contre mauvaise fortune faisons bon coeur !
Vendredi 21 Mai 2010, aux environs de 19 heures (l'heure du rendez-vous était : 19 heures, mais comme dans tous les villages, villes, départements et autres instances, la réunion a débuté avec le petit quart d'heure traditionnel....), donc, je reviens à mon texte. Ce Vendredi 21 Mai, les représentants du club Amistadous Cyclo Ventoux avaient rendez-vous avec la postérité grâce à notre Zim Zim national. Je veux parler, bien évidemment, de Jean-Marie Zimmermann.
Nous étions conviés à la remise des trophées de l'Office Communal des Sports de la Nesque, association auquel notre club est adhérent. 
Madame Michèle Plantadis, Présidente de l'Office, remettait les récompenses aux sportifs méritants au cours de l'année 2009. Jean-Marie s'est vu récompensé pour son exploit au cours de la grande aventure cycliste qui proposait à 103 cyclistes de joindre Paris à Pékin, en vélo, du 16 Mars au 8 Août 2009, date d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin. Notre Président a reçu le trophée et a dit quelques mots sur cette extraordinaire aventure. Et Jean-Marie ? Il était et est toujours sur le chemin de Compostelle, à pied cette fois. Il prépare de plus une liaison entre la France et le Cap vert. Pas loin de 12 mois de vélo, avec un objectif humanitaire, sensibiliser au paludisme. Nous devons le retrouver le 11 ou le 12 Juin pour l'aventure de nuit (dans la nuit du 12 au 13 Juin) de la montée du Ventoux : Ventoux Night Session. Voilà quelques informations du club et de certains de ses membres. Lorsque le temps le permettra, nous aurons à coeur, croyez-le, de mettre en pratique les projets de l'année 2010....biggrin biggrin biggrin wink eek
En attendant de vous retrouver pour d'autres comptes rendus, Piou Piou vous salue bien et vous souhaite une bonne continuation dans vos déplacements vélocipédiques !smilecool

Un certain 26 Avril 2010

Sur l'air de :"Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l'école..."
Qui a eu cette idée chic, un jour d'inventer Eric !  cool wink eek
C'est ce sacré Alain Mercier, avec Ornella ! biggrin frown mad
Un jour le Soulor, puis le Pourtalet,
Puis le col d'Aubisque, et la Marie Blanque
Et puis cette montée de nuit vers le chalet Reynard ! wink biggrin biggrin rolleyes cry cry smile
Eric est le champion des défis, et nous, les amistadiens, des "fadas" de première, puisque nous sautons sur l'occasion. Nous réfléchissons après, il vaut mieux....
Et quelle nuit ! Le départ se fit dans l'allégresse générale. Nous étions neuf dont un sapeur pompier d'Avignon. N'oublions pas la première d'un nouvel inscrit ! Je veux nommer Christophe, grand optimiste devant l'Eternel ! Tranquillement, coup de pédale après coup de pédale, Christophe nous a donné une leçon de courage et de persévérance. Bravo à toi, Christophe pour cette première ascension, avec une préparation minimale, je peux vous l'affirmer. Eric, toujours fidèle à lui-même, a joué les bons samaritains en restant à la hauteur de ceux qui avaient le plus de mal. L'ascension a été très agréable. temps doux avec vent légèrement favorable dans la première partie. A la sortie du virage mythique de St Estève, les hostilités ont véritablement commencé. Pente régulière entre 9 et 10%. Persévérer ! Tel était le maître mot de cette nuit. La lune, presque pleine, nous éclairait de toute sa face lumineuse. Les derniers kilomètres, qui nous rapprochaient du chalet, furent les plus difficiles malgré une pente un peu plus clémente. En effet, nous sortions de l'abri de la forêt, et le vent s'est tout d'un coup montré agressif, pour ne pas dire franchement défavorable. La fatigue aidant, ce ne fut donc pas une partie de plaisir. Mais ! ô miracle ! Au moment où tout semblait perdu, la dernière borne kilométrique montrait sa face joyeuse. Puis ce fut le tour du dernier panneau annonçant le carrefour de la plate-forme du chalet Reynard. Alors ! Là ! 200m de faux-plat descendant ! Quelle joie et quel soulagement de terminer cette ascension dans de telles conditions ! Madame Eric Mercier et leur fils Julien nous rejoignaient avec le véhicule de secours et, ....des boissons chaudes et des gâteaux. Bien restaurés, nous avons entrepris la descente avec les mains sur les freins afin de ne pas nous laisser entraîner. Arrivés à la cave coopérative, des embrassades, des "au revoir" et de la joie dans la voix et dans les yeux.
Merci donc à Eric pour cette formidable aventure. Entre-nous, Eric, si tu as d'autres idées aussi farfelues mais géniales, tu sais que nous sommes preneurs. Nous garderons un excellent souvenir de ce Lundi 26 Avril 2010.
A bientôt, les amis, et bonne soirée à tous ! Ne rêvez pas trop ! Faites l'expérience ! Il paraît qu'une montée de nuit du Ventoux va avoir lieu dans la nuit du 12 au 13 Juin 2010...
Le site ? Ventoux Night Session !
Ciao, ciao !
Piou PIou    biggrin frown smile cool cool

Plus d'articles...

Page 1 sur 3

Début
Précédent
1